Amitié, amour, vie sociale intime et publique sont les matières textuelles d’un ouvrage incroyablement dense et pertinent qui nous parle de l’Humanité avec une acuité et une vérité rarement égalées.
Le Mague Vignale, 20 mars 2020.


Pierre Hanot nous oblige à nous souvenir. Au-delà des portraits rapides qu’il brosse, les rouages bien articulés de sa mécanique romanesque dessinent l’engrenage de tous les ostracismes. Un roman nécessaire.
Notes bibliographiques, 9 mai 2020.


L’écriture de Pierre Hanot a ce côté décharné et efficace que lui envierait tout songwriter à la recherche de lignes éloquentes.
Nyctalopes, 27 mai 2020.


En quelques pages, l'auteur rend avec sensibilité et sans manichéisme, l'ambiance d'une ville de province confrontée à des choix douloureux, à une tension qui s'accumule. Un roman entre histoire et noir, à taille d'homme.
K.libre, Laurent Greusard, 29 mai 2020.


Pierre Hanot a l’art et la manière de déterrer certains sujets oubliés et de les rendre intéressants grâce à ses personnages attachants, à une construction originale de son récit et à sa verve en parfait accord avec l’époque.
Dealerdeligne, 7 juin 2020.


L’écriture est dépouillée, minimaliste, préférant laisser le devant de la scène aux personnages, criant de vérité. Un roman témoignage, en même temps qu’il est un bel objet littéraire. Indispensable.
Blacknovel1, Pierre Faverolle, 14 juin 2020.