Mon chien Stupide, John Fante (10/18)
San Francisco, un écrivain raté entre deux eaux, une famille à la ramasse et soudain l'intrusion d'un chien peut-êtte moins stupide qu'il n'y paraît. Un roman qui pétille d'humour, jubilatoire.

Lieutenant Sturm, Ernst Jünger. (Editions Viviane Hamy)
14/18, dans les tranchées côté allemand, entre deux offensives et 128 pages, des soldats échangent sur la vie, la mort, la guerre, les amours. Fracassant, tripal, affreusement humain.

Qui touche à mon corps je le tue, Valentine Goby. (Editions Gallimard)
Sous Pétain, Marie l'avorteuse est à quelques heures de la guillotine. S'en suit trois récits croisés : le sien, celui de l'avortée et celui du bourreau. Une rare capacité à appréhender les ténèbres et les lumières, un bijou aux éclats obscurs.

Les chantiers de la gloire, Jean-Jacques Beineix. (Editions Fayard)
De sa découverte du 7ème art à 37°2 le matin, à conseiller dans toutes les écoles de cinéma mais pas que, une belle écriture qui se lit comme un roman d’aventure épicé de rencontres et de rebondissements.