AUX VAGABONDS L'IMMENSITÉ (2020, Roman, Editions La Manufacture de livres)

Le 23 juillet 1961 est une nuit de représailles, une nuit où les chiens sont lâchés. On lui donnera plus tard le nom de «Nuit des paras». Pendant quelques heures, Metz sera à feu et à sang, barbare. Parce que depuis des mois le FLN s’y organise et que la cohabitation avec les militaires est plus qu'aléatoire. Parce que la guerre d’Algérie résonne ici et que français et arabes s’observent avec méfiance dans un climat de tension raciale constante. Et cette nuit là se joue le destin des anonymes sur lesquels PIerre Hanot a décidé de se pencher. Il y a des espoirs et des déveines, des potes de chambrée, des conversations à l’usine, des soirées au dancing... Des petits riens qui font ces vies de 1961, bouleversées cette nuit-là par les coups de l’Histoire.

L'incipit :
L’étroite vitrine du caboulot se refuse à laisser entrer l’été et pour que ses clients puissent jouir d’un soleil de juillet trop rare, le bistrotier a installé à l’extérieur trois tables rondes en ferraille empiétant sur la ruelle.
Hocine et quelques coreligionnaires s’y sont regroupés devant un café serré et à voix basse, les conversations vont bon train. Quand Hocine prend à son tour la parole, les autres l’écoutent sans l’interrompre : ici, il fait autorité, il est respecté, ou craint, par beaucoup, à raison.

Ils en disent...